Villa Florentine > Un peu d'histoire

Un peu d'histoire

Par le mariage d'Henri IV et de Marie de Médicis, célébré en 1600 dans la cathédrale Saint-Jean, Florence et Lyon unissent leur destin dans la Renaissance.

Des artistes originaires de toute l'Italie séjournent à Lyon, ouvrant la ville aux idées du Quattrocento. C'est au cœur de cette époque fastueuse que l'édifice de la Villa Florentine voit le jour, dominant majestueusement la Saône depuis la colline de Fourvière.

L'édifice devient en 1707 la « Maison de la Providence » et abrite alors une congrégation de religieuses trinitaires. L'institution, fondée par Louise-Blanche Thérèse de Ballon, a pour vocation d’offrir une éducation aux jeunes filles afin qu'elles soient en mesure de gagner leur vie dans leur vingtième année.

De 1736 à 1741, le bâtiment s'enrichit d'une chapelle ornée de superbes fresques. Retrouvées et restaurées, celles-ci embellissent désormais le grand hall d'entrée de la Villa.

Les religieuses trinitaires quittent la colline de Fourvière pour le centre de Lyon en 1804. De jeunes convalescentes occupent dès lors les lieux et entreprennent les travaux d'agrandissement donnant jour à un nouveau bâtiment érigé entre la chapelle et la terrasse sud.

Un siècle plus tard, les lieux deviennent la propriété de « L'oeuvre des Jeunes Filles Convalescentes » et le resteront jusqu'en 1984, date à laquelle la famille Giorgi imagine à son tour un nouveau destin pour la Villa Florentine...

 
 
Découvrez l'histoire de la Villa Florentine...
Jardin de la Villa Florentine à Lyon